You are currently viewing Tondre son Cheval (Comme un Pro)

Tondre son Cheval (Comme un Pro)

  • Post category:Soins & Entretien
  • Reading time:8 mins read

Tondre ou ne pas tondre, à quelle période de l’année, combien de fois, comment… Les cavaliers ont parfois bien des questions à se poser! Heureusement nous sommes là pour vous guider, avec des astuces de professionnels qui vous aideront à décider quelles seront les meilleures conditions pour tondre votre cheval.

coiffeur tondeuse ciseaux

Planifier la tonte de son cheval

Avant toute chose : soyez prêt. De sorte à ce que tout le monde ait une meilleure expérience possible, votre cheval ne doit pas perdre patience. Préparez donc en avance : une couverture propre pour votre cheval fraîchement tondu, un couvre-reins pour couvrir le dos tondu pendant que vous terminez le reste, un escabeau, les lames de rechange, une brosse à long poils pour faire tomber les poils coupés, une petite brosse pour nettoyer la tondeuse régulièrement, une rallonge si besoin, et bien sûr la ou les tondeuses que vous allez utiliser.

Petit détail important : prévenez quelqu’un que vous allez tondre, surtout si vous vous y mettez tard ou seul. Même avec le cheval le plus gentil du monde, on n’est jamais à l’abri d’un coup de pied ou d’un coup de genou, ou tout simplement d’une chute d’escabeau, la moindre de ces choses est capable de vous faire perdre connaissance.

Ne jamais tondre un cheval sale ! Vous allez abîmer vos lames de tondeuses et accélérer leur usure. En plus de cela, vous risquez de souvent vous retrouver coincé dans le poil, ce qui est très désagréable pour le cheval et contribuera à une mauvaise expérience.

Personnellement, je vous conseille de laver complètement votre cheval la veille, le garder bien propre jusqu’à la tonte et juste avant de tondre, asperger légèrement de démêlant pour aider à la glisse des lames.

💡 Astuce perso : Sur une peau sensible ou un cheval un peu chatouilleux, frottez un peu d’huile pour bébé sur tout le corps de votre cheval et laissez sécher légèrement, la sensation sera bien plus douce et agréable.

cheval pie sale

Techniques de grooms

Soyez stratégique. En ce qui me concerne, je préfère faire les parties ‘délicates’ en premier, comme sous le ventre, les membres, la tête, sous le poitrail, avant que le cheval ne perde patience. Quitte a faire une pause avec des parties moins pénibles par intermittence pour dissoudre l’attention.

Ensuite c’est très simple : toujours dans le sens inverse du poil. Il faut être très attentif aux épis du cheval, si les poils ne tombent pas, vous n’êtes pas tout à fait dans le sens inverse. Essayez si possible de faire des longues lignes qui se chevauchent pour bien ne rien oublier. Pour les parties plus délicates avec plus de plis, n’hésitez pas à bien tirer la peau dans un sens ou l’autre. Cela ne fera pas mal à votre cheval, et vous évitera de le couper. C’est bien plus facile si vous avez quelqu’un pour vous aider qui pourra tirer un membre dans une direction.

abonnement entre cavaliers

Pensez bien à régulièrement changer vos lames, car aucun cheval au monde tiendra en place avec des lames brûlantes.

En ce qui concerne les membres, certaines personnes argumentent que les poils protègent des saletés, et c’est vrai ! Mais je trouve cela aussi plus facile d’entretien si les paturons sont bien tondus, on peut plus facilement contrôler l’apparition de crevasses et plus efficacement nettoyer.

Pour tondre les poils qui dépassent des oreilles, fermez délicatement l’oreille puis passez la tondeuse vers le bas sans toucher l’oreille, c’est très rapide et très propre ! Lorsque vous tondez la tête, parfois cacher la vue de votre cheval avec votre main peut l’apaiser. 

Souvenez vous d’une chose importante : les vibrisses sont essentielles pour le bien-être du cheval, il ne faut absolument pas les couper. En plus de cela, la FFE a reconnu les vibrisses comme étant des organes sensoriels essentiels, et a formellement interdit la coupe de ces poils, sous peine de disqualification en concours. Additionnellement, il faut savoir qu’il est aussi interdit d’avoir un cheval dont l’intérieur des oreilles est tondu en concours international. Ces poils sont également très importants car ils protègent l’oreille interne délicate de votre cheval.

Apres la tonte, je prépare un seau d’eau tiède avec du vinaigre blanc, et frotte le mélange sur tout le corps du cheval, puis je lave les membres a la bétadine. Cela permet de bien désinfecter le corps au cas où il y aurait eu des petites coupures, en plus le vinaigre fait bien briller !

cheval tondu

À quel moment tondre?

Bien qu’il soit important de tondre vos chevaux au travail lorsqu’ils ont beaucoup de poils, il faut bien savoir que les chevaux ont un cycle naturel de pousse ou chute des poils qu’il faut essayer, le plus possible, de respecter. En tondant trop souvent, vous risquez d’obtenir une qualité de poil rêche en permanence et une peau irritée. Personnellement, je trouve qu’une dernière tonte en toute fin d’hiver ou tout début de printemps permet au cheval de développer un poil beau et naturellement brillant qu’on pourra garder tout l’été.

Cela dit, les chevaux qui ont quelques difficultés à perdre leur poil d’hiver, ou ceux qui souffrent de certaines affections comme la maladie de Cushing peuvent parfois nécessiter un petit coup de pouce pour les aider à se sentir mieux.

De toute façon, il faut essayer de tondre le moins possible, mais autant de fois que nécessaire. Donc dès que votre cheval transpire de trop au travail et risque de tomber malade car il prend trop de temps à sécher.

💡 Astuce perso : un cheval fraîchement tondu aura très souvent des petites traces et le poil très rêche, pour qu’il soit le plus beau en concours, je vous conseille de le tondre environ une semaine avant le concours.

Tondre un jeune cheval

La première tonte d’un cheval est un défi très particulier car on est sûr d’une chose : un cheval se souviendra toujours d’une mauvaise première expérience ! Car nous voulons que cette expérience et toutes les autres tontes de sa vie se fassent dans la sérénité, il vous faudra faire preuve de beaucoup de patience.

De mon expérience, j’ai appris qu’il fallait mieux faire par étapes, la première étant tout simplement de s’habituer au bruit. Pour cela je vais ajouter la tondeuse pendant le temps de pansage quotidien. Tout d’abord seulement en tenant la tondeuse en marche dans la main pendant que je brosse le cheval, puis, petit à petit, toucher dans le sens du poil, puis dans le sens inverse, puis me rapprocher un peu de la tête, puis passer tout doucement sous le ventre. Tout cela par petits à-coups, en sollicitant les deux mains, un coup de brosse, une caresse avec la tondeuse, et à répétition, jusqu’à ce que votre cheval soit complètement décontracté.

Bien sûr, tous les chevaux sont différents, et on ne peut jamais prédire leurs réactions, mais je trouve que cette méthode a plutôt pas mal de succès.

Ensuite, comme la tonte est en général une tache qui prend un peu de temps, il est très important de ne pas laisser votre cheval, surtout s’il est jeune, perdre patience, sinon quoi il risque de s’agiter et de se faire peur. 

Pour remédier à cela, je vais tondre mon jeune cheval par étapes. La première fois, seulement l’encolure, environ 10 minutes, pas de zones particulièrement stressantes et, même si tout se passe bien, on arrête la. Caresses, carottes et box. La leçon étant très simple dans l’esprit de votre cheval : je ne bouge pas = on me félicite et on me laisse tranquille.

Après cette première étape, ce sera à votre discrétion, selon le feeling que vous avez avec votre cheval. En ce qui me concerne je vais souvent faire une étape par semaine, donc d’abord l’encolure, puis les épaules, le poitrail et la mi-tête, puis sous le ventre et la mi-croupe. L’idée n’étant pas forcément de faire du très beau travail, mais de conditionner votre cheval à assimiler le moment de la tonte avec un moment sans stress et vous aurez un cheval facile à tondre pour la vie. Vous aurez tout le reste de sa vie pour faire une tonte parfaite sans aucune trace.

tondre un jeune cheval

Enfin rappelez-vous que quelque soit l’âge de votre cheval, le plus important est de rester zen. Si votre cheval est trop agité, il vaut bien mieux faire une pause puis reprendre le lendemain dans le calme.