You are currently viewing 5 Secrets pour ne Plus Oublier son Parcours

5 Secrets pour ne Plus Oublier son Parcours

  • Post category:En Compétition
  • Temps de lecture :12 min de lecture

Vous êtes en concours de saut d’obstacles, c’est à votre tour, vous entrez en piste et là, c’est le drame : vous avez oublié votre parcours! Vous ne savez plus où se trouve l’obstacle suivant. Ou bien vous avez perdu votre calme et votre concentration, vous agissez instinctivement, sans suivre votre plan de parcours établi au préalable.

Que ce soit dû à la peur, au stress, à l’excitation ou quoi que ce soit, peu importe, vous êtes dans une situation très désagréable et votre performance sera grandement diminuée. Pour remédier à cela je vous ai fait la liste de 5 secrets pour ne plus jamais oublier votre parcours et augmenter vos chances de gagner!

top secret

#1 – À la reconnaissance : observer tous les détails

En concours de saut d’obstacles, la reconnaissance du parcours est toujours un moment important pour la performance du cavalier. Il faut toujours bien anticiper l’heure exacte à laquelle elle aura lieu et bien s’organiser pour avoir le temps de bien reconnaitre son parcours. Notamment, si vous passez en début d’épreuve, il faudra alors commencer à détendre votre cheval sur le plat, voir même à l’obstacle, avant même d’avoir reconnu le parcours. Selon votre expérience et le niveau de l’épreuve, il faut en général compter 10 à 20 minutes pour bien reconnaitre son parcours d’obstacles.

abonnement entre cavaliers

Si vous avez tendance à oublier de temps en temps votre parcours, alors le premier secret pour remédier à cela est de vraiment observer le parcours en détails ainsi que tous les éléments environnants afin d’aider le cerveau à mémoriser plus facilement. Pendant la reconnaissance, vous pouvez commencer à observer avant même d’entrer en piste. Observer le passage pour entrer, puis une fois dans la piste, observez le terrain dans son ensemble, s’il y a des tribunes, des bâtiments, des arbres, des décoration, peut-être une voiture, etc…

Puis, lorsque vous faites la reconnaissance du parcours, avant et après chaque obstacle, prenez le temps de bien observer tous les détails : la couleur de l’obstacle, les sous-bassement, les fleurs, les décorations… Prenez également le temps d’observer tous les éléments environnants avant et après chaque obstacle, cela va aider votre cerveau à mémoriser le parcours et lorsque vous le réaliserez, vous vous en souviendrez très facilement.

observer le parcours en détails

#2 – Prendre des notes

Le deuxième secret pour ne pas oublier son parcours d’obstacle est, lors de la reconnaissance, de prendre des notes du parcours et des observations. Pour beaucoup de personnes, le fait d’écrire ses pensées permet de se souvenir beaucoup plus facilement. Il vous suffit simplement de noter sur un carnet ou sur un bout de papier vos observations sur le parcours : où se situe tel obstacle, la distance entre ces deux sauts, le profil et la hauteur de chacun des obstacles, une particularité de la piste, etc… Ensuite, si vous avez besoin d’un petit rappel, il vous suffit alors de prendre quelques minutes pendant la détente de votre cheval pour relire vos notes.

Cette astuce est beaucoup utilisée en concours complet pour aider les cavalier à mémoriser leur parcours de cross. Ces parcours étant très longs et parfois très complexes avec beaucoup d’options différentes, il est difficile de tout mémoriser pendant la reconnaissance. Mais si vous avez du mal à vous souvenir de votre parcours d’obstacle, vous pouvez tout à fait appliquer ce secret!

Le champion suédois de saut d’obstacles Peder Fredricson (champion d’Europe, double vice champion Olympique) a la particularité de toujours prendre des notes lors de la reconnaissance de ses parcours. Selon lui, cela l’aide à se souvenir des observations et des décisions qu’il a pu prendre pendant la reconnaissance et à ne pas être distrait par ce que les autres cavaliers font.

prendre des notes du parcours

#3 – Discuter du parcours

A la fin de la reconnaissance, prenez quelques minutes pour discuter du parcours. Soit avec votre entraineur s’il est présent ou sinon avec un ami ou un parent. Non seulement, vous pourrez discuter ensemble des différents points techniques du parcours mais le fait d’en parler va aussi vous aider à le mémoriser. Donc, n’ayez pas peur de décrire dans les moindre détails le plan de votre parcours ainsi que toutes les observations que vous avez pu faire pendant la reconnaissance.

Lorsque que vous discuter du parcours, n’oubliez pas de commencer tout au début et d’aller jusqu’à la fin. C’est à dire dès que vous entrez sur la piste, bien avant que la cloche ne retentisse et jusqu’à après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Discuter du parcours avec quelqu’un peut être rassurant car vous avez un proche sur qui compter et en qui vous avez confiance. Il va pouvoir vous aider à vous calmer et à vous relaxer avant d’entrer en piste si vous êtes nerveux. Il va également pouvoir vous rappeler certains détails du parcours si jamais vous avez un petit oubli.

discuter du parcours

#4 – Visualiser le parcours

Dès la fin de la reconnaissance, pour vous aider à se souvenir du parcours mais également optimiser vos chances de victoire, vous pouvez visualiser dans votre tête le parcours. La visualisation de ce que vous allez accomplir est un exercice mental très puissant et très important à la réalisation de vos objectifs. Cela est vrai quelque soit vos objectifs.

Ce secret pour ne pas oublier son parcours d’obstacles est, d’après moi, le plus important. Vous devez imaginer dans votre tête l’ensemble du parcours que vous avez reconnu. Du moment où vous entrez en piste, jusqu’au franchissement de la ligne d’arrivé. Essayez d’imaginer les yeux fermés, l’ensemble des détails et des éléments environnants que vous avez observés lors de la reconnaissance. Si jamais vous avez un doute, alors ouvrez les yeux et regardez de loin le parcours, puis recommencez depuis le début la visualisation.

Il y a un niveau supérieur et bien plus bénéfique de ce secret, c’est celui de se visualiser en train de réaliser le parcours et, bien évidemment, de réussir. Donc, non seulement vous allez imaginer dans votre tête le parcours et donc le mémoriser facilement, mais aussi vous allez vous voir en train de réussir donc cela va vous apporter de l’énergie positive. La visualisation a un pouvoir très fort sur le mental du cavalier, donc utilisez la bien! Pendant la détente de votre cheval, faites de temps en temps une pause de quelques minutes et profitez en pour vous visualiser en train de sauter le parcours. Vous pouvez aussi dessiner le tracé du parcours au pas avec votre cheval.

visualiser le parcours

#5 – Respirer avant d’entrer en piste

Ca y est, c’est maintenant, c’est le moment d’entrer en piste. Vous êtes nerveux, stressé, l’angoisse commence à monter. Vous sursautez au moindre bruit, vous perdez petit à petit votre concentration. La peur arrive elle aussi, vous vous demandez si vous êtes prêt, comment vous allez faire, quel est le parcours. Vous oubliez, votre cerveau n’est plus connecté avec votre corps. Vous entrez en piste en mode autopilote. Vous y allez mais sans savoir ce que vous devez faire, votre esprit est déjà au camion.

J’exagère légèrement ici, mais je suis sûr que cela est déjà arrivé à certains d’entre vous, ou à une connaissance. Cela est assez fréquent en compétitions, notamment dans les concours club et amateurs où les cavaliers n’ont pas l’habitude de monter en concours et donc angoissent davantage. Ne vous inquiétez pas, cela n’est pas une maladie, il s’agit juste d’une réaction psychique due à une augmentation de la pression sanguine trop importante dans le cerveau, cette dernière liée aux émotions trop fortes du cavalier (stress, peur, angoisse…).

Le dernier secret pour ne pas oublier son parcours juste avant d’entrer en piste, est donc de prendre une profonde et lente respiration. Le fait de respirer doucement et calmement va vous aider à diminuer votre rythme cardiaque et donc la pression sanguine. Il vous suffit de prendre une à deux minute de calme et de vous concentrer sur votre respiration. Je vous conseille de compter 4-4-4, c’est à dire inspirer 4 secondes par le nez, bloquer 4 secondes la respiration et enfin expirer lentement par la bouche en 4 secondes. Puis recommencez. Vous allez être surpris à quel point ce petit exercice va vous détendre juste avant d’aller en piste!

respirer profondément

La clé pour ne pas perdre sa concentration ou oublier son parcours de saut d’obstacles est de savoir gérer ses émotions. La compétition est un moment particulier, unique pour beaucoup de cavaliers et cela va donc entrainer différentes émotions : le stress, la peur, l’angoisse, l’excitation, etc… Ces émotions si elles affluent en masse et ne sont pas gérées correctement, risquent de vous faire perdre le contrôle et d’oublier votre parcours. Cela est également vrai pour une reprise de dressage ou un examen.

Il est donc important de savoir gérer ses émotions et de simples techniques comme parler à un proche ou visualiser son parcours permettent de garder son calme et sa concentration. Avoir une respiration profonde et lente et aussi très important pour vous détendre avant une épreuve. Même les plus grands champions peuvent avoir peur ou subir de la pression mais, grâce notamment à ces secrets, ils savent comment faire pour ne pas être perturbés par ces émotions ou d’autres éléments perturbateurs et conserver tout leur focus même dans des situations délicates.