You are currently viewing L’Impact du Sol sur les Sabots du Cheval

L’Impact du Sol sur les Sabots du Cheval

  • Post category:Soins & Entretien
  • Reading time:8 mins read

Les sabots du cheval sont résilients et adaptables et peuvent supporter de nombreux différents types de sols, tant que vous payez attention aux soins de base des sabots, à leur conditionnement et à l’équilibre entre les sols secs et humides.

Que faites vous avec votre cheval? Est-ce que vous passez la plupart du temps à monter dans un manège ou une carrière en sable à faire du dressage ou de l’obstacle? Vous faites de la chasse à cour? Vous faites des randonnées dans la forêt, à la montagne ou dans des collines et plaines couvertes d’herbe? Vous montez souvent sur des routes pavées ou goudronnées? Les types de sols sur lesquels votre cheval passe le plus de temps sont à prendre en considération lors du parage des pieds et des soins des sabots.

5 points essentiels pour de bons sabots

Le sabot du cheval a une structure remarquablement résiliente et adaptable. Pour être certain d’obtenir le meilleur de ses sabots et d’être capable de faire ce que vous voulez, quand vous le voulez et sur différents types de sols, vous devez respecter 5 points en particulier.

comment avoir de bons sabots

#1
Cela commence avec la base : du fourrage de qualité, de l’eau fraîche et de l’exercice pour votre cheval. Cela a l’air très simple, cependant il arrive toujours que nous trouvions des chevaux en piteux état, manger du foin de mauvaise qualité, avoir des seaux d’eau sales et rester en permanence dans un boxe rempli de fumier. Si vous voulez que votre cheval puisse bouger comme vous le souhaitez, vous devez lui donner les ingrédients nécessaires pour développer des sabots sains qui lui permettront de bouger à volonté. S’il reste tout le temps en boxe, ses pieds ne peuvent pas interagir avec l’environnement. Ils vont seulement subir une exposition prolongée au fumier et leur circulation sera impacté par le fait de rester (presque) immobile que sur une seule surface.

#2
Anticiper et préparer votre cheval pour ce que vous voulez faire va l’aider à réaliser au mieux l’exercice prévu mais va également l’aider à s’adapter aux sols sur lesquels vous allez monter. Par exemple, votre cheval se trouve en prairie toute la semaine où l’herbe est dense et le sol souple. Le dimanche vous souhaitez aller vous promener sur les routes pavées. Lors de la promenade, votre cheval risque de vous dire qu’il n’apprécie par les routes pavée, dures et inconfortables. Il pourra se comporter bizarrement, légèrement coincé voir boiteux. C’est comme si vous deviez marcher pieds nus alors que vous portez en permanence des chaussures. Vos pieds vont être sensibles et pas habitués à ce changement. Comme les chevaux ne peuvent pas nous dire ce qu’ils ressentent, ils vont alors essayer de le montrer.

#3
Il existe des compléments alimentaires qui peuvent éventuellement aider. Par contre il n’existe pas de substitut pour donner à votre cheval l’opportunité de vivre sa vie de cheval. Il a besoin d’air frais, d’une bonne alimentation et hydratation, de sols de travail variés, d’une humidité équilibrée pour les pieds, et d’exercices.

abonnement entre cavaliers

#4
Si vous avez prévu quelque chose d’inhabituel ou un léger changement de sol sur un court terme pour votre cheval, vous pouvez le préparer progressivement pour ce type de sol, ou bien utiliser des chaussures de protection pour cette fois seulement. Changer complètement la ferrure de votre cheval juste pour une occasion va changer sa routine et son adaptabilité. Pour faire simple, pour un problème à court terme, trouvez une solution à court terme. Par contre, si vous souhaitez conditionner votre cheval à un type de surface, vous devez alors commencer doucement, puis augmenter progressivement le temps d’exposition. Par exemple, vous pouvez commencer seulement par aller marcher sur cette surface, puis augmenter petit à petit le temps passer dessus et varier les allures. Après quelques temps vous pourrez alors y monter votre cheval à volonté.

#5
Si votre cheval a de « très mauvais » pieds, vous devez donc reprendre les bases. Il ne faut pas abandonner. Pourquoi n’a-t-il pas de bons et beaux pieds sains? Vous pouvez demander conseil à votre maréchal ferrant et votre vétérinaire, analyser vos routines. Etes vous sûr de gérer votre cheval correctement pour lui permettre de développer des sabots sains naturellement? Ne vous laissez pas piéger pas les préjugés, comme « cette race a souvent des problèmes de pieds ».

Un sol sec ou humide pour mon cheval?

Comme nous l’avons déjà évoqué, il est important de se souvenir que les sabots du cheval vont interagir avec les sols sur lesquels il vit et il est habitué à se déplacer. Des sabots sains lui procureront la meilleure protection contre des conditions extrêmes.

cheval dans le désert

Les sols secs vont absorber l’humidité du sabot du cheval. Les sols secs peuvent inclure les surfaces en sables, en terre, certaines surfaces synthétiques, les sols chauds et arides. Les sabots vont perdre leur humidité contre l’environnement, ce qui peut les rendre plus cassant et moins souples. L’humidité est nécessaire pour les sabots du cheval, donc s’il est reste constamment au contact d’un environnement sec, ses sabots risquent de s’abimer s’ils n’obtiennent pas l’humidité nécessaire par un quelconque autre moyen. Un cheval qui reste au boxe peut également avoir ce même problème si les copeaux ou la paille sont toujours secs et qu’il n’a pas les soins nécessaires pour ses sabots.

Dans ces environnements secs, il est donc important de trouver une source d’humidité pour les pieds de votre cheval. Laissez le jouer dans le ruisseau par exemple, ou profiter d’un tour au pas ou d’une ballade pour aller marcher dans l’eau. Vous pouvez lui doucher les pieds ou bien laisser l’eau déborder des seaux dans les paddocks ainsi il devra marcher dans un sol humide s’il veut boire.

Les sols humides vont naturellement apporter de l’humidité pour les sabots du cheval. Par contre, trop d’humidité est également mauvais pour les sabots. De l’herbe humide aux paddocks boueux en passant par un boxe sale et rempli d’urine, les chevaux qui passent trop de temps sur des sols humides risquent d’avoir des problèmes de sabots, des mycoses ou des infections bactériennes. Bien que l’humidité est essentielle pour les sabots du cheval, passer trop de temps dans la boue ou des sols humides est très mauvais pour lui.

Il est important que votre cheval ait un endroit couvert et au sec s’il vit à l’extérieur au paddock ou au pré et que le terrain est très boueux. De même, n’hésitez pas à sécher les pieds de votre cheval après la douche ou le laisser à l’attache le temps qu’ils sèchent d’eux mêmes avant de le remettre au boxe.

cheval à la mer

Gérer l’humidité du pied du cheval

L’humidité pour le sabot du cheval est comme l’huile pour un moteur. Assécher votre moteur va endommager les pièces. L’humidité pour les pieds du cheval provient de deux sources interne et externe : le mouvement et l’eau.

  • Mouvement : Marcher, promener, monter ou sortir votre cheval va augmenter la circulation à travers les structures internes, et donc humidifier le sabot depuis l’intérieur. Bouger et faire de l’exercice est donc primordial pour un cheval à qui on vient de retirer les fers.
  • Eau : Les sols humides ou boueux vont permettre aux sabots d’absorber l’humidité directement dans les tubules afin d’assouplir la paroi. Lorsqu’un cheval ne porte plus de fer, lors de ce changement, la structure interne de ses sabots va devoir s’adapter à une circulation plus importante et à une plus grande sensibilité dans les pieds.

Une paroi sèche du sabot va comprimer les tissus internes. Lorsque le cheval passe de pieds ferrés à des sabots nus, les tissus internes ont besoin d’une paroi souple afin de s’habituer à ce changement. L’humidité extérieure va permettre à la paroi du sabot de s’assouplir et donc s’adapter au changement de ferrure.

Comme nous l’avons déjà vu auparavant, trop d’humidité n’est pas bons pour les sabots du cheval, il faut donc trouver le bon équilibre entre l’humidité et les sols secs.

Utilisés correctement, les produits d’entretien pour les sabots sont très utiles voir indispensables pour le cheval. Cependant, s’il n’y a pas d’humidité à l’intérieur des sabots, ils peuvent sérieusement les abimer. Sans humidité dans les tubules, les produits d’entretien (graisse, onguent, goudron…) vont empêcher l’eau de pénétrer dans le sabot. Lorsque le sabot est souple et suffisamment humide, les produits d’entretien vont alors aider à garder l’humidité dans le pied tout en empêchant l’eau de pénétrer depuis l’extérieur et donc éviter d’avoir trop d’humidité.

humidité du sabot

Que ce soit la nutrition, le travail, la randonnée ou le sport, il est important de trouver un équilibre afin de donner au cheval l’opportunité d’utiliser sa résilience naturelle. Les sabots du cheval sont d’extraordinaires résilientes structures, et tant que nous leur donnons ce dont ils ont besoin, il suffit alors de laisser le cheval et la nature faire leur travail. Ses sabots vont s’ajuster d’eux même presqu’à tout ce qu’on leurs offre.