You are currently viewing Exercices de Visualisation pour Cavaliers

Exercices de Visualisation pour Cavaliers

  • Post category:Technique & Exercices
  • Temps de lecture :14 min de lecture

L’imagination mentale peut aider à devenir un cavalier plus décontracté et donc meilleur à cheval. Voyons cela ensemble dans cet article.

Monter à cheval, est-ce difficile pour vous? Est-ce que maintenir une bonne position à cheval vous demande beaucoup d’efforts? Aimeriez vous avoir plus de force pour pouvoir garder vos jambes en place, les mains fixes et souples à la fois, le dos droit et redressé, les coudes au corps – tout en étant décontracté? Ce n’est pas toujours un moment agréable pour le cavalier comme pour le cheval. Les techniques de visualisation peuvent être une solution beaucoup plus facile et efficace afin de trouver la bonne position à cheval, l’équilibre et l’harmonie avec lui.

abonnement entre cavaliers

La visualisation chez les sportifs

La visualisation est depuis longtemps un outil important dans la psychologie des sportifs de haut niveau. Les athlètes participants en compétition jusqu’au niveau olympique vont souvent se visualiser réalisant la meilleure performance afin de programmer leur cerveau et leur corps à faire de leur mieux. Que ce soit en golf, en ski, en danse, en boxe ou en équitation, la plupart des champions utilisent ses techniques. La visualisation peut également aider à trouver le calme et rester concentré – se mettre dans la zone – et ainsi gérer plus facilement le stress et l’anxiété dus à la compétition.

Cela est très important pour les cavaliers, car le cheval va sentir et réagir à l’attitude mentale qui est reliée à la tension physique. Un cavalier tendu ne pourra pas avoir un cheval calme et relâché.

L’imagerie mentale fonctionne de meilleure manière lorsque vous êtes calme, concentré et bien dans votre corps. Si votre tête est ailleurs, que vous êtes pressé, distant ou gêné, votre esprit et votre corps vont se mettre en mode protection défensive. Ce qui va entrainer plus de tensions, une baisse de la conscience et de la concentration et donc une bien pauvre position à cheval. La visualisation peut vous aider à garder votre esprit et votre corps dans un bien meilleur état.

Les exercices de visualisation dans cet article sont basés sur l’équilibre et le positionnement correcte du squelette plutôt que de se concentrer sur le contrôle des muscles. Lorsque les sportifs essayent d’utiliser un muscle ou une partie du corps en particulier, ils deviennent raides. Comme un danseur qui essaye de placer son pied dans la bonne position au lieu de bouger avec la musique. Lorsque le cavalier essaye de se forcer à être dans un bonne position, ou force son cheval à être placé d’une certaine manière, cela n’est vraiment pas beau ni agréable.

Pour vous aider, il peut être utile d’avoir une image mentale des os et des parties de votre corps que vous souhaitez utiliser. Si vous ne savez pas où se trouvent vos articulations de la hanche, il sera difficile de visualiser un moyen de les utiliser correctement. Regarder des images ou des vidéos d’un squelette humain immobile et en mouvement sur un cheval peut être d’une grande aide.

l'équitation centrée

Sally Swift
L’équitation centrée

Sally Swift a beaucoup contribuée à apporter l’imagerie mentale aux sports équestres grâce à sa méthode d’équitation centrée. Enfant, elle était atteinte d’une grave scoliose, elle a donc travaillé avec Mabel Todd, un pionnier en thérapie physique qui a écrit The Thinking Body (Le Corps Pensant). Todd était sûr qu’en utilisant une image mentale, on serait capable de bouger librement son corps sans effort de conscience. Swift a appelé cela Idiokinesis, ce qui signifie que l’image que vous avez à l’esprit fait bouger automatiquement votre corps.

Les images de Swift étaient basées sur la connaissance de l’anatomie et comment le corps, en particulier le squelette, fonctionne en mouvement et en équilibre. Elles sont ensuite devenues un des principes de base de son livre.


Avoir conscience de son corps

Commencez les exercices de visualisation à l’arrêt ou au pas, il faut prendre le temps de prendre connaissance des parties du corps sur lesquelles vous voulez vous concentrer. Laissez votre cheval marcher tranquillement lorsque vous explorez votre corps en détails.

Demandez vous ce que vous observez et ressentez à propos des parties de votre corps, par exemple les hanches. Comment est-ce qu’elle bouge – vers le haut, vers le bas, en avant, en arrière, en rotation? En général, il y a une légère différence entre la droite et la gauche, donc comparez les deux côtés. Observez sans juger. Si vous sentez une erreur lorsque vous vous penchez en avant ou bien un vide vers l’arrière, ne soyez pas dur avec vous. Au contraire, restez concentré sur la sensation et comparez la avec celle que vous avez lorsque vous corrigez le mouvement.

Vous avez ci-dessous plusieurs images et visualisations pour vous entraîner à cheval. Pour commencez, faites les d’abord au pas pour ressentir et découvrir le corps. Puis appliquez les au trot et au galop lorsque vous vous sentez prêt.

Toutes les images ne fonctionnent pas pour tout le monde

Les images mentales sont très personnelles et nous avons tous notre style et techniques d’apprentissage personnels. Certaines personnes, en particulier les pros imagerie mentale, adorent la visualisation. Ils peuvent utiliser presque n’importe quelle image. Pour d’autres personnes, certaines images vont être plus faciles que d’autres à utiliser. Pour certains, uniquement quelques images vont fonctionner.

Si vous avez du mal à réaliser une des images, ce n’est pas un problème. Ce n’est seulement pas une image pour vous. Vous pouvez essayer de comprendre l’image et demander pour des explications, mais si cela ne fonctionne toujours pas, alors ne vous attardez pas dessus. Vous aurez peut-être plus de résultats un autre moment, un autre jour. Soyez libre de découvrir et d’utiliser la visualisation d’une manière qui fonctionne pour vous.

1. L’équilibre à cheval

Imaginez que votre corps soit suspendu à une corde au niveau du centre de votre tête et vers le haut, ou alors imaginez que l’on vous tire avec une corde sur le haut de la tête et vers le ciel. Comparez cette image avec une où vous êtes assis et essayez de rester le plus grand possible, comme si vous essayez de toucher le plafond avec votre tête tout en restant assis. Ces deux images vous rendent plus grand, mais laquelle vous fait sentir grand et décontracté en même temps?

Penchez vous en avant vers le devant de la selle, puis en arrière sur le fessier. Lorsque vous vous penchez en avant, avec quoi vous accrochez vous pour ne pas tomber en avant? Lorsque vous vous penchez en arrière, ou se trouve la tension – dans la poitrine, les cuisses, les genoux? Vous devez essayer de trouver le point d’équilibre au centre où vous n’avez besoin d’aucune tension musculaire pour rester assis sur votre cheval.

équilibre à cheval

2. La rectitude

Si vous étiez une peluche géante remplie d’un millier de billes à l’intérieur, est-ce que les billes seraient réparties également entre chaque côté de votre corps, c’est à dire 500 billes à droite et 500 à gauche, ou bien un côté serait plus lourd que l’autre? Lorsque vous inspirez, imaginez que vous soulevez en même temps une petite quantité de billes de votre côté lourd, puis lorsque vous expirez, faites les passer et laissez les tomber de l’autre côté plus léger. Cette subtile image est une redistribution interne de votre poids, au lieu de devoir bouger vos épaules ou vos hanches.

Si vous avez un côté du corps que vous trouvez plus tendu, plus contracté, plus fort, essayez de lever votre bras au ciel, la paume de la main vers l’intérieur. Puis imaginez l’énergie qui monte vers le haut de vos doigts et laissez tout votre corps, de l’épaule jusqu’au pied, se délier et se libérer vers le bas.

3. La position des jambes à cheval

Imaginez que vos jambes soient si longues que vos pieds touchent le sol. Lorsque votre cheval avance, le sable s’accumule devant vos pieds et fait reculer vos jambes légèrement en arrière, ce qui fait de longues traces dans le sol.

Supposez que vos jambes soient de grosses cordes et vos pieds des blocs de ciment. Laissez vos jambes tomber lourdement dans les étrier lorsque vous êtes assis à cheval.

Vous pouvez pensez à un élastique accroché entre chacun de vos talons et les jarrets du cheval. En mouvement, à chaque fois que le jarret de votre cheval recule, cela entraine votre jambe vers l’arrière.

Imaginez que vous avez des yeux sur vos genoux, juste en dessous de la rotule. Ces yeux doivent regarder vers l’avant et vers le bas, cela doit faire descendre vos genoux et reculer le bas des jambes.

4. Position de la tête à cheval

Imaginez que votre tête soit une boule de bowling en équilibre tout en haut de votre colonne vertébrale. Votre tête est lourde et fragile, gardez là en équilibre.

5. Les épaules du cavalier

Laissez vos clavicules devenir longues et larges, comme si elles essayaient de sourire. Le contraire d’avoir les épaules courbées et refermées vers l’avant.

Laissez vos omoplates tomber en arrière de votre cage thoracique. Imaginez des poids qui tirent vers l’arrière chacune de vos omoplates.

position à cheval

Imaginez un petit ballon reposant dans chacune de vos aisselles, soutenant gentiment votre ceinture scapulaire pour libérer vos bras. Vous pouvez éventuellement vraiment mettre un petit ballon ou une serviette roulée en boule sous vos bras pour avoir cette sensation.

6. L’énergie et le mouvement du cheval

Imaginez comme une ceinture ou une bande roulante autour de votre corps partant de votre dos vers le bas, allant devant votre bassin et votre torse, puis au dessus de vos épaules pour revenir dans votre dos. Ce cercle d’énergie va accompagner le mouvement en avant du cheval qui va de ses postérieurs, jusqu’aux oreilles en passant par toute la ligne du dos.

Vous pouvez comparer l’énergie de votre cheval à de l’eau qui coule dans toutes les articulations de votre corps. Pour le calme et la quiétude, vous voulez comme des eaux profondes qui bougent très lentement. Pour l’énergie, vous voulez de la puissance dans le jet, comme s’il sortait d’un tuyau de pompier. Vous contrôlez l’eau, ne la laissez pas devenir incontrôlable!

Au trot enlevé, imaginez que vous jetez au sol une balle de tennis en haut de chaque saut. Vous sentirez immédiatement une différence jusque dans vos pieds.

mouvement du cheval

Au galop, ressentez le mouvement vers le haut à chaque foulée, comme la poussé d’un cheval à bascule. Accompagnez le mouvement vers le haut, demandez à votre cheval d’aller encore plus haut à chaque foulée afin d’améliorer son équilibre et son contrôle.

Toujours au galop, imaginez que vous êtes sur un cheval de carrousel. Laissez vos hanches et votre dos suivre le mouvement circulaire du manège et ne vous penchez pas en avant sinon vous risquez de cogner votre tête sur la barre du cheval!

cheval carrousel