You are currently viewing Exercice de Cavaletti 1/3

Exercice de Cavaletti 1/3

Cette semaine je vais vous proposer un entrainement spécial cavaletti. Etant moi-même cavalier professionnel de saut d’obstacles, j’utilise très fréquemment, voir quotidiennement avec certains chevaux, les cavaletti.

Les cavaletti sont de très petit obstacles qui servent à faire travailler le dressage et le contrôle du cheval. Ils permettent également de faire travailler les cavaliers en améliorant la position, « l’œil », le rythme, la rectitude et les trajectoires à l’obstacle. Pour faire simple, les cavaletti sont des outils de travail indispensables à tous les cavaliers souhaitant progresser à l’obstacle.

Vous allez donc trouver dans les prochains jours une série de 3 exercices avec des cavaletti à faire avec votre cheval à l’entrainement et ainsi devenir la star des écuries!

Le 8 de chiffre avec des cavaletti

Ce premier exercice de cavaletti que je vais partager avec vous a également un petit côté sentimental pour moi. Car c’est un exercice que j’ai découvert lorsque je n’étais qu’un jeune cavalier amateur et mon entraineur de l’époque nous le faisait faire avec nos chevaux. Pendant des années je me suis entrainé à faire cet exercice avec différents chevaux et il m’a beaucoup aidé à progresser dans mon équitation et dans le dressage de mes chevaux. Encore aujourd’hui, c’est un exercice que j’utilise beaucoup avec mes chevaux de tout âge et de tout niveau.

L’exercice en question s’agit simplement de deux lignes droites de cavaletti séparés d’une distance précise et qui se croisent afin de dessiner un 8 de chiffre. Voyez cela avec le schéma suivant:

exercice de cavaletti

La distance entre les deux cavaletti est la même pour chacune des deux lignes et il peut être libre à vous de la définir. Vous pouvez également choisir une des distances indiquées dans le tableau ci-dessous avec le nombre de foulées correspondant.

Distance (m)14172023
Nombre de foulées4567

Le nombre de foulées entre les sauts est à effectuer dans un galop de travail moyen. C’est à dire que c’est un galop légèrement plus rassemblé qu’un galop de parcours, donc n’utilisez pas ces nombres comme référence pour mesurer vos distances de parcours.

Le nombre de foulées que vous faites avec votre cheval entre les deux cavaletti n’est pas le plus important ni le plus difficile, et il faut également essayer de ne pas se focaliser sur la distance. Ce qui est important est d’avoir en permanence un cheval dans un galop régulier avec des foulées constantes, c’est à dire toutes de la même taille. Nous allons d’ailleurs voir un peu plus loin dans l’exercice que nous pouvons facilement faire varier l’amplitude du cheval et donc changer à volonté le nombre de foulées dans les lignes.

Il est également important de toujours conserver un cheval droit et en ligne. Pour cela veillez à toujours suivre le même tracé, les mêmes trajectoires, toujours au milieu des cavaletti. Après un certain nombre de passage, vous devriez être capable de voir le 8 de chiffre se dessiner sur le sable. J’utilise les virages pour réorganiser le contrôle et le galop de mon cheval avant d’aborder la ligne suivante. Le cheval doit être sur le bon galop, toujours dans un rythme actif et en avant, avec un contrôle facile et léger.

abonnement entre cavaliers

Trouver le bon galop

L’exercice du 8 de chiffre avec ders cavaletti est très utile pour vous aider à trouver le bon rythme et le bon galop à l’obstacle. Pour commencer, il est important de réaliser l’exercice dans un bon galop de travail avant de commencer à faire varier le nombre de foulées entre les cavaletti. Je vous conseille avec une distance classique de 5 ou 6 foulées entre les deux sauts.

En fonction de votre cheval, de sa taille, de son amplitude naturelle au galop ainsi que de son expérience, la distance peut-être plus ou moins facile à réaliser. Pour certains chevaux elle sera très courte et pour d’autre elle sera très longue. Il vous est tout à fait possible de modifier un peu les distances (rajouter ou enlever 1 mètre par exemple) afin de simplifier l’exercice pour vous et pour votre cheval.

cheval

Disons que je fais le 8 de chiffre avec les distances comme sur le schéma, c’est à dire 5 foulées au galop de travail moyen entre deux cavaletti. Lorsque je commence, je veille à avoir un cheval qui soit dans un bon galop tout en étant bien au contrôle. Un cheval qui est actif, en avant tout en restant léger dans un bon équilibre et droit.

Ensuite, nous allons essayer de conserver le cheval dans ce même galop, ce même équilibre et cette même attitude pendant tout l’exercice. Je me dirige vers la première ligne, en regardant bien au loin le deuxième cavaletti et au delà afin de faire une belle ligne droite, je franchis le premier cavaletti au milieu avec un cheval qui reste constant et régulier avant et après le saut. Bien droit je me dirige vers le deuxième saut en continuant de travailler mon cheval de la même manière afin d’avoir 5 foulées de galop constante pour aller sauter dans les mêmes conditions de calme et de contrôle. Après avoir sauté le deuxième cavaletti, je continue en ligne droite pour retravailler mon cheval avant d’entamer le virage.

Avant le virage pour aller sur la deuxième ligne de cavaletti, je dois veiller à ce que mon cheval soit sur le bon pied au galop. Si mon cheval n’est pas sur le bon pied pour tourner, j’utilise alors les quelques foulées en ligne droite juste après le deuxième cavaletti afin de préparer le changement de pied et de le demander juste avant de commencer à tourner. Pour les jeunes chevaux qui ne connaissent pas bien le changement de pied au galop, il est préférable de faire une rapide transition au trot puis repartir sur le bon pied. De même, je ferais cela dans la ligne droite juste avant le virage.

Pour les cavaliers plus expérimentés, vous devez être capables au dessus du saut du cavaletti de demander à votre cheval de se réceptionner sur le pied de votre choix. Pour cela, utiliser bien votre poids du corps en le metant vers le côté extérieur du côté vers lequel vous souhaitez réceptionner. Incurvez gentiment votre cheval vers où vous voulez aller tout en ayant un contact légèrement plus ferme avec la jambe intérieure.

Varier l’amplitude du cheval

Une fois que vous et votre cheval maitrisez bien le 8 de chiffre dans un galop de travail moyen, vous allez ensuite pouvoir commencer à travailler les variations d’amplitude. Une variation d’amplitude consiste à changer le nombre de foulées de galop dans une ligne en demandant au cheval de modifier son amplitude de galop. Pour rajouter des foulées, le cheval va devoir se rassembler et raccourcir son amplitude. Pour enlever des foulées, le cheval va devoir allonger et agrandir son amplitude de galop. Nous avons déjà rédigé sur Entre Cavaliers un article très complet sur la variation d’amplitude, je ne vais donc pas redire la même chose ici. Je vous invite à aller lire l’article 😉

Le grand intérêt de travailler les variations d’amplitude et d’améliorer le contrôle et le dressage du cheval entre deux obstacles. Si vous êtes cavalier de CSO ou de concours complet, vous savez bien que les parcours en compétition proposent toujours des distances différentes dans les lignes. Une ligne sera longue, une autre sera très courte, une autre normale… C’est donc à vous et à votre cheval d’être capable de trouver le bon galop et de pouvoir faire varier l’amplitude afin de franchir la ligne dans les meilleures conditions. Pour cela, il faut bien s’entraîner à la maison!

L’exercice du 8 de chiffre avec des cavaletti est très utile pour travailler les variations d’amplitude au galop. Vous avez deux lignes de cavaletti en ligne droite avec une distance précise. Vous êtes capable de franchir les lignes correctement (je l’espère!) dans un galop de travail moyen. Maintenant, vous allez pouvoir demander à votre cheval de rajouter ou d’enlever des foulées entre les deux cavaletti. Pour commencer, ne faites varier l’amplitude que d’une foulée, c’est à dire seulement plus ou moins une foulée par rapport au nombre de foulées normal. Si vous faites l’exercice comme sur le schéma, il y a une distance de 5 foulées au galop moyen. Vous allez donc faire varier l’amplitude de votre cheval afin de réaliser, par moment, 6 foulées dans un galop légèrement plus rassemblé, et parfois, 4 foulées dans un galop légèrement plus allongé.

Si vous avez un bon contrôle et un bon dressage avec votre cheval, vous devez ensuite facilement être capable de faire varier davantage le nombre de foulées entre les cavaletti. Plus ou moins 2, 3 voir 4 foulées de galop par rapport au nombre de foulées moyen. Le plus important lorsque vous demandez au cheval de faire varier son amplitude et de toujours le garder dans la même attitude, le même équilibre, en conservant la même position et la même connexion. En gros, on ne doit rien voir changer, à part seulement que le galop du cheval est plus long ou plus court et que le nombre de foulées entre les cavaletti change. Plus facile à dire qu’à faire!


Voilà pour vous un exercice de cavaletti très complet, très intéressant, avec plusieurs niveaux de difficulté qui est très efficace pour préparer les chevaux et les cavaliers à l’obstacle. Juste avant un concours, je trouve très utile de faire cet exercice de cavaletti afin de travailler le contrôle et la réactivité des chevaux tout en les gardant décontractés et sans sauter haut. J’espère que vous apprécierez cet exercice de cavaletti et laissez moi quelques jours afin de rédiger le deuxième.