You are currently viewing Exercice de Cavaletti 2/3

Exercice de Cavaletti 2/3

Les concours de saut d’obstacles ont repris, j’ai finalement pu ressortir mes chevaux à l’extérieur et après quelques jours bien chargés, voilà (enfin!) le deuxième exercice de la série avec des cavaletti.

Dans le premier exercice de cavaletti, nous avons vu comment franchir deux lignes droites sur un 8 de chiffre et travailler le galop du cheval et les variations d’amplitude. Dans ce deuxième exercice, nous allons voir comment sauter des cavaletti sur un cercle et donc travailler davantage sur le contrôle du galop, de la direction et la rectitude à l’obstacle. C’est parti!

Sauter des cavaletti sur un cercle

Comme je viens tout juste de l’évoquer, cet exercice consiste à sauter 4 cavaletti sur un cercle. Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessous, les quatre cavaletti sont placés sur un cercle d’environ 22 mètres de diamètre, ce qui va permettre d’avoir une distance de 17 mètres entre chacun des sauts. Il est important d’avoir la même distance entre chacun des cavaletti afin de bien réaliser l’exercice.

Vous êtes bien sûr libre de modifier cette distance comme vous le voulez. Personnellement, j’aime avoir 17 mètres entre chaque cavaletti, cela correspond à 5 foulées au galop de travail moyen, ce qui est idéal pour réaliser ce type d’exercices.

exercice de cavaletti sur un cercle

Vous avez donc quatre cavaletti sur un cercle, séparés de 5 foulées au galop entre chaque, facile non? En pratique, cela n’est pas si simple. Il faut absolument garder le contrôle du cheval à tout moment, avant et après chaque cavaletti. Le moindre petit manque de contrôle ou la moindre petite erreur de direction va immédiatement entrainer des difficultés à poursuivre l’exercice.

Lorsque vous faites l’exercice des cavaletti sur un cercle, il est important de trouver le bon galop puis de le garder. En fonction de votre cheval, son amplitude, sa taille, son expérience, les 5 foulées entre chaque cavaletti vont être différentes. Avec un grand cheval qui a une grande amplitude, la distance sera plus courte que si je monte un petit cheval ou un poney. Je vous conseille de réaliser cet exercice de cavaletti en respectant toujours le nombre moyen de foulées entre les sauts. Avec de l’expérience, vous pouvez ensuite faire varier l’amplitude de votre cheval et franchir le cercle de cavaletti en enlevant ou en rajoutant une foulée.

Mais il faut toujours commencer simple, surtout avec des jeunes chevaux ou des cavaliers inexpérimentés. Dans cet exercice, il est également très important d’avoir un bon tracé et savoir contrôler la rectitude du cheval. En effet, si vous vous retrouvez trop à l’intérieur ou à l’extérieur du cercle, la distance entre les cavaletti va immédiatement être modifiée. Vous allez vous retrouvez trop loin ou trop près du cavaletti suivant et donc avoir un saut non idéal, ce qui impliquera davantage de problème de contrôle ou de direction pour continuer l’exercice.

Contrôle du cheval sur les sauts

Le contrôle du cheval à l’obstacle est primordial pour pouvoir enchainer correctement un parcours ou un exercice. Avant le saut, le cheval doit rester avec son cavalier, sans modifier sa vitesse ou son attitude. Dès la réception, le cheval doit retourner immédiatement dans ce même état de contrôle. Un galop régulier, toujours la même attitude dans la même vitesse. Si vous n’avez pas ce contrôle à l’obstacle avec votre cheval, il vous sera difficile, voire impossible, de réaliser correctement l’exercice de cavaletti sur un cercle.

Les sauts sur les cavaletti vont s’enchainer si rapidement que si vous manquez de contrôle à un moment, il vous sera très difficile d’aller sauter le cavaletti suivant. Vous risquez alors d’avoir un saut trop ouvert si vous être trop éloigné de l’obstacle, ou bien un petit saut si vous arrivez trop encastré. Après avoir eu un mauvais saut ou du moins un saut pas idéal, votre cheval va alors se retrouver en manque de contrôle, d’équilibre, de direction et donc continuer l’exercice sera difficile.

A cheval, en particulier en saut d’obstacles, il est important de toujours anticiper ce que vous voulez demander à votre cheval. Il faut également prévoir les éventuelles réactions que peut avoir votre cheval et savoir comment réagir, peu importe la situation. Dans cet exercice de cavaletti en particulier, vous devez vous obliger à conserver le même galop en permanence. Il faut rester bien relâché et souple dans le dos et les bras afin d’avoir un cheval décontracté et concentré sur l’exercice.

abonnement entre cavaliers

Travailler la rectitude à l’obstacle

Avoir le contrôle du galop, et donc de la vitesse du cheval, est déjà très bien. Mais pour faire encore mieux, il faut également avoir le contrôle de la direction de son cheval. Afin d’avoir un saut de qualité, le cheval doit rester bien droit avant, pendant et après le saut. On parle alors de la rectitude du cheval. Pour avoir une bonne rectitude, le cheval doit être équilibré parfaitement au milieu, c’est à dire avoir le même poids à droite qu’à gauche, à l’avant au niveau des épaules, comme à l’arrière au niveau des hanches.

Mais vous allez me dire, l’exercice consiste à sauter des cavaletti sur un cercle, il va falloir faire tourner le cheval en permanence, comment faire donc pour le garder droit..?

Sur un cercle ou en ligne droite, c’est exactement le même principe. Un cheval sur un cercle va être légèrement incurvé vers l’intérieur mais il doit en permanence rester droit au niveau des épaules et des hanches afin d’avoir une bonne rectitude et un bon équilibre. S’il met plus de poids vers l’intérieur du cercle, il va alors se coucher vers l’intérieur et raccourcir le cercle. S’il met plus de poids vers l’extérieur, il va alors s’échapper vers l’extérieur et agrandir le cercle.

Dans cet exercice de cavaletti sur un cercle, vous devez garder votre cheval sur le cercle et faire comme s’il n’y avait pas d’obstacles. Certains chevaux sont plus à l’aise à une main qu’à l’autre, vous devez donc prendre cela en considération avec le votre. Je vous conseille de commencer par le côté qu’il apprécie le plus et puis ensuite de changer de main. Si jamais vous rencontrez de réelles difficulté avec une main et pas l’autre, n’hésitez pas à revenir du côté facile de temps en temps afin de garder votre cheval au calme. Même s’il ne fait que très peu de sauts correctement à la suite, cela est suffisant. Commencez gentiment à enchainer 3 ou 4 cavaletti, puis si cela se passe bien, augmentez progressivement le nombre de sauts.