You are currently viewing Le Gilet de Protection d’Équitation

Le Gilet de Protection d’Équitation

  • Post category:Divers
  • Temps de lecture :9 min de lecture

Que tous ceux qui avouent porter un gilet de protection d’équitation uniquement à l’obstacle ou en compétition lève la main! Je ne veux pointer personne du doigt, mais je parie que beaucoup d’entre vous partent en balade en laissant leur gilet de protection dans la sellerie, s’exposant ainsi au risque de se blesser en cas de chute de cheval.

Lourd et gênant

Vous trouvez probablement que les protections corporelles sont trop lourdes, trop rigides, désagréables à porter. Mais avez-vous jeté un coup d’œil aux vêtements de sécurité d’aujourd’hui? Les modèles dernière génération des gilets de protection?

Oubliez les modèles d’il y a 20 ans, même d’il y a 10 ans. Vous ne devriez plus les porter de toute façon – nous en reparlerons plus tard. Les protections corporelles d’aujourd’hui sont fabriquées à partir de matériaux plus avancés – souvent plusieurs couches de mousse PVC nitrile – et vous pouvez même obtenir des modèles spécifiques au sexe.

Donc, si vous avez une poitrine dont vous pouvez être fière, il existe des gilets de protection qui épousent vos contours généreux au lieu de les aplatir.

inscription entre cavaliers

Choisir la bonne taille

Si vous êtes une femme, voudriez-vous venir coincer vos pieds dans les petites bottes de votre enfant? Ou vous glisser dans les chaussures trop grandes de votre mari? Non. Alors pourquoi certains cavaliers portent-ils un gilet de protection d’équitation d’occasion ou emprunté, insistant sur le fait qu’il “fera l’affaire” alors que ce n’est clairement pas le cas?

L’un des points les plus importants à propos d’une protection corporelle est qu’elle s’adapte correctement au corps du cavalier afin qu’elle puisse faire le travail pour lequel elle a été conçue! Une protection trop serrée va gêner le cavalier à cheval plus qu’autre chose. A l’inverse, une protection trop large risque de bouger et de ne pas protéger efficacement en cas de chute de cheval.

Visiter un détaillant dont le personnel a été formé pour ajuster les protecteurs corporels est le meilleur moyen de vous assurer de trouver le vêtement de sécurité parfait.

Trouver SON gilet de protection

Notre temps est précieux et beaucoup d’entre nous ont du mal à en trouver suffisamment pour aller à la sellerie. Mais il ne sert à rien d’envoyer un copain d’une taille similaire pour aller essayer un protecteur corporel à votre place.

Chaque cavalier a une forme et une taille légèrement différentes, il est donc important que chacun reçoive un ajustement individuel. Cela ne prendra pas si longtemps et quelques heures dans la journée est vraiment un petit prix à payer pour quelque chose qui pourrait aider à sauver quelque chose de si précieux – votre vie! Lorsque vous allez acheter un gilet de protection, portez des vêtements légers plutôt qu’un gros pull en laine. Il sera raide et un peu étrange au début, mais à mesure qu’il se réchauffera avec la température de votre corps, il deviendra plus souple.

Quelles normes?

Le gilet de protection d’équitation doit être conforme aux norme EN 13158 de niveau 3 ou BETA de niveau 3. Elles offrent aux cavaliers la meilleure absorption des chocs et la meilleure couverture. Elles remplacent également toutes les normes précédentes.

Bien qu’il y ait peu de différence dans les aspects de sécurité entre les différentes versions, 2000, 2009 ou 2018. Les plus récentes sont le résultat d’une révision de la norme européenne et, par conséquent, de la norme EN 13158 ou BETA sur les protections corporelles. De petits changements ont été apportés, tels que l’introduction de fermetures éclair, une restriction sur cordiers amovibles et le repositionnement des attaches d’épaules.

contrôle qualité gilet de protection équitation

Les vêtements conformes aux versions précédentes des normes ne sont pas sur le point de devenir obsolètes. Mais ils seront progressivement supprimés au fur et à mesure qu’ils seront remplacés par des versions de gilets de protection plus récentes. Si vous n’êtes pas sûr de l’âge de votre protection, vérifiez l’étiquette à l’intérieur – plutôt que l’étiquette de certification – qui devrait indiquer la date de fabrication.

Remplacer régulièrement son gilet de protection d’équitation

Les protections corporelles doivent être remplacées au moins tous les trois à cinq ans. Car les propriétés d’absorption des chocs commenceront à décliner après cette période. C’est très important, car même si un gilet de protection d’équitation peut sembler en bon état, il peut s’être fragilisé avec l’âge.

Vérifiez toujours votre protection pour les bosses et les chocs immédiatement après une chute ou un coup de pied. La mousse devrait reprendre sa forme d’origine après 30 minutes. Si cela ne se produit pas, il est probable que la protection a subi des dommages et a par la suite perdu ses propriétés d’absorption. Il est important dans ce cas que le gilet de protection soit remplacé. Les dommages cachés sur une protection sont une très bonne raison d’éviter les achats d’occasion, aussi tentants soient-ils.

Les protections corporelles avec un ancien EN 13158 ou BETA doivent être remplacées par des modèles conformes aux normes actuelles (2018).

Le gilet airbag d’équitation

gilet airbag équitation

Le gilet airbag équitation n’est pas un protecteur corporel et ne doit pas être considéré comme tel. Il ne répond à aucun niveau de la norme de protection corporelle EN 13158 ou BETA. Une différence clé entre les deux est le type de protection fournie. Un gilet de protection offre une protection permanente et statique, à la fois sur le cheval et à pied. Un gilet airbag, quant à lui, n’offre qu’une protection temporaire et dynamique une fois les coussins d’air gonflés. Des recherches ont montré que les gilets airbag d’équitation sont plus adaptés aux chutes à plat sur des surfaces plus larges, mais ils offrent peu de protection contre les objets contondants ou plus petits tels que les sabots, les obstacles et les barrières.

Les gilets airbag utilisés dans les sports équestres sont en général originaires de l’industrie de la moto. Bien qu’ils puissent apparaître comme une alternative idéale aux protections corporelles, ils ont été conçus pour un sport complètement différent. Il est à noter que certaines marques de gilets portent un marquage CE. Mais ce n’est ni une norme de sécurité ni une marque de qualité. Il s’agit simplement d’une déclaration obligatoire requise par la législation européenne pour montrer qu’un fabricant s’est conformé à toutes les directives européennes en vigueur.

Si un cavalier souhaite porter un gilet airbag, il peut également porter un gilet de protection de niveau 3 en dessous. Dans certaines disciplines équestres, le port d’un gilet de niveau 3 est obligatoire en compétition. Le cavalier n’aura alors pas le choix que d’en porter un. 

En fonction de la discipline pratiquée, du niveau d’équitation et du cheval, vous pouvez alors être entièrement satisfait avec un gilet airbag d’équitation. Il faut bien l’avouer, le gilet airbag offre un confort de port, une légèreté, une discrétion et un esthétisme qui n’est pas comparable à un gilet de protection. Encore plus les vestes airbag dernière génération qui peuvent venir s’intégrer dans un vêtement classique.


Cela prend du temps, mais investissez dans un protecteur corporel bien conçu, ajusté et adapté à vos besoins – cela ne vaut pas le risque de faire autrement.