You are currently viewing Lesson 101 – Attacher un cheval

Lesson 101 – Attacher un cheval

Être attaché ne vient pas naturellement pour les chevaux, mais c’est une compétence fondamentale qu’ils doivent connaître.

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles il est important que votre cheval sache bien se laisser attacher. Il peut s’agir d’une visite chez le vétérinaire ou le maréchal-ferrant, d’un spectacle ou d’un événement, ou encore d’une séance de pansage ou de sellerie. Bien que cela puisse vous sembler simple, votre cheval peut avoir un point de vue tout à fait différent.

En tant qu’animaux de proie, les chevaux ont un fort désir inné de fuir face à un danger perçu. Lorsqu’un cheval est attaché, il ne peut pas réagir de cette manière. Pour un cheval non initié ou craintif, cela peut déclencher des signaux d’alarme et le mettre dans un état de panique extrême, surtout s’il n’y a pas de point de rupture ou de libération en vue.

Il est également important de reconnaître que les chevaux sont des êtres de nature à s’appuyer sur la pression et que, de par leur nature même, ils se penchent sur le point de pression. Ainsi, un cheval se penchera vers vous lorsque vous appuyez sur son flanc, sa croupe ou une autre partie de son corps, ou lèvera la tête lorsqu’on lui demandera de suivre la tension de la longe.

Sans soutien, ni formation basée sur la confiance, il est peu probable qu’un cheval accepte automatiquement de rester attaché. Si certains chevaux apprennent assez facilement à accepter d’être attachés, d’autres peuvent avoir vécu des expériences où ils ont cassé leur licol, leur poteau d’attache ou pire, et ont ensuite développé une phobie de l’attache. La bonne nouvelle est que, quel que soit son âge, tout cheval peut apprendre ce que l’on attend de lui si vous faites preuve de gentillesse et de patience.

Mettez vous en condition pour attacher un cheval

Il existe un certain nombre de choses que vous pouvez enseigner et pratiquer avec votre cheval pour le préparer à bien l’attacher. En prenant le temps de faire ce travail et en abordant la tâche d’une manière ouverte, empathique et encourageante, vous pouvez créer des résultats efficaces et durables tout en évitant les erreurs ou les lacunes dans l’entraînement qu’il faudra corriger plus tard.

inscription entre cavaliers

Pression et relâchement

L’une des clés pour apprendre à votre cheval à bien rester attaché est de lui apprendre à céder à la pression dans des situations sans stress, avant de lui présenter des scénarios stressants. La première règle à suivre est de ne jamais tenter d’attacher un cheval sans avoir au préalable exploré ses connaissances en matière de pression et de relâchement.

Voici quelques exercices simples mais essentiels pour le préparer à rester attaché:

  • Baisser légèrement la tête.
  • Étirements de l’encolure et cessions en suivant le sens de la ligne.
  • Des pas de chevaux qui se déplacent vers l’avant et l’arrière.
  • Modification de l’allure et de la vitesse tout en dirigeant.

Au fur et à mesure que les exercices s’enchaînent, veillez à créer des moments où votre cheval se sentira quelque peu limité tout en ayant la possibilité de trouver une solution en utilisant la communication collaborative.

Exercices de désensibilisation

Une fois que votre cheval a parfaitement compris comment se tirer d’affaire en avançant vers la pression, il est temps de lui faire découvrir des surprises. Il est facile de lui apprendre à être attaché lorsque tout est calme, mais vous seriez négligent si vous ne le prépariez pas à l’inattendu et si vous ne lui donniez pas les moyens de faire face à ces moments stressants ou surprenants.

comment attacher un cheval

Avant d’attacher un cheval où que ce soit, utilisez des méthodes de prévention des peurs en main :

  • Désensibiliser aux objets et éléments effrayants
  • Désensibilisez-le aux sons inhabituels et surprenants.
  • Effectuer une course d’obstacles en main de niveau supérieur.

Renforcer la confiance

Pour réussir à entraîner votre cheval à rester attaché, il faut également s’attaquer aux facteurs émotionnels et mentaux qui font qu’un cheval ne s’attache pas. L’entraînement est essentiel pour renforcer la confiance du cheval en lui-même et en vous, et vous permettra de créer un partenariat basé sur la confiance.

Cela peut se faire au fil du temps, à mesure que votre cheval apprend à s’épanouir davantage, à quitter le troupeau, à explorer et à s’aventurer hors du campus, et à faire l’expérience d’une multitude d’environnements et de situations. Une fois qu’il aura acquis une bonne base de confiance, vous pourrez lui faire découvrir progressivement de nouveaux lieux et scénarios, et augmenter les stimuli qui déclencheront ses craintes, comme la peur de l’isolement. Bientôt, la peur sera remplacée par la compréhension qu’il est en sécurité, même lorsque vous lui demandez d’être restreint ou isolé pendant un certain temps.

pansage cheval à l'attache

Apprendre à votre cheval à rester attaché

La façon la plus simple de commencer est d’enrouler une corde autour d’un poteau, d’une barre ou d’un barreau de boxe pour créer une certaine résistance, et de la tenir dans votre main pendant le pansage. De cette façon, le cheval ne se heurte pas à une attache rigide et ne panique pas. Ce qui pourrait vous exposer tous les deux à des risques de blessures. Au contraire, votre cheval pourra sentir la résistance tout en faisant une association agréable avec l’attache grâce à un pansage en douceur.

La même méthode s’applique lorsque vous apprenez au cheval à rester attaché dans un van ou un camion, à la douche ou à tout autre endroit. En gardant à l’esprit la nécessité d’un bon sol et de la sécurité environnante.  Naturellement, le cheval se retrouve dans une situation de pression/relâchement et vous pouvez décider d’inclure de la nourriture comme récompense pour améliorer la situation tout en accélérant la leçon.

Vous pouvez également introduire le nœud d’attache simple, populaire dans le monde entier. Il donne un sentiment de résistance similaire, mais vous permet de libérer le cheval rapidement s’il panique.

Certains cavaliers ne jurent que par la tradition qui consiste à attacher un morceau de ficelle ou de fil de fer à un anneau d’attache pour assurer la rupture. Bien que certains pensent que les chevaux peuvent apprendre leur propre force en cassant ces cordes et que vous ne devriez jamais les laisser se détacher, j’ai vu cette tradition sauver des vies. Bien que cette tradition reste répandue, sa popularité est en train d’être supplantée par des mousquetons d’attache, qui offrent une résistance souple et permettent d’attacher en toute sécurité sans utiliser de nœuds.

Travaillez avec, et non contre, le cheval

Au cours de mes années d’expérience dans le monde du cheval, j’ai été témoin de nombreuses approches et j’ai vu bien des styles d’attache horribles. Bien qu’il soit habituel pour les “professionnels” d’affirmer que leurs méthodes fonctionnent, ces styles d’entraînement nuisibles et parfois même cruels ne sont tout simplement pas nécessaires, et reflètent un style d’entraînement basé sur la peur et la domination.

N’oubliez pas qu’apprendre à votre cheval à rester attaché va au-delà de la simple recherche d’un endroit où il peut se tenir et attendre sans bouger. Il s’agit d’une introduction aux concepts de patience, de respect, de concentration et de temps de travail.

L’essentiel est de reconnaître que l’attache n’est pas quelque chose de « naturel » pour un cheval. En choisissant un style d’entraînement qui soutient et travaille avec l’esprit de votre cheval, et qui encourage la confiance et non la domination, vous l’aiderez à réussir à rester attaché et vous réduirez les problèmes à l’avenir.

Exercices de pression et de relâchement pour attacher un cheval

 1. Baisse de tête par contact léger

Appliquez une légère pression avec votre pouce et votre index (pensez à tenir un œuf) pour encourager votre cheval à baisser la tête. Cette approche douce et gentille lui apprend à choisir entre le relâchement de la pression et la détente de la tête.

 2. Étirements de l’encolure et cessions en suivant la ligne du dessus

En vous plaçant à l’épaule de votre cheval, encouragez-le à suivre le sens de la ligne du dessus et à plier l’encolure à 90 degrés. Cela vous permet d’évaluer et de maintenir la souplesse de l’encolure de votre cheval, et lui apprend à relâcher la pression tout en instaurant la confiance.

3. Des pas de cheval à bascule en avant et en arrière

En utilisant uniquement la corde (ou la longe) et la pression du licol (sans langage corporel), demandez à votre cheval de reculer puis d’avancer, de manière répétée, en créant un mouvement de « bascule ». Grâce à l’apprentissage par l’expérience, votre cheval apprendra à être léger sur la corde et à répondre à une pression de plus en plus légère sur le licol.

4. Modifier l’allure et la vitesse tout en dirigeant

Faites passer votre cheval par différentes allures et vitesses. Cette dernière étape confirme que votre cheval comprend et réagit aux subtilités de la pression exercée sur le licol.