You are currently viewing Comment améliorer les bonnes manières de mon cheval?

Comment améliorer les bonnes manières de mon cheval?

Les chevaux qui se montrent brutaux ou agressifs lorsque vous entrez dans le boxe peuvent être frustrants à gérer. Suivez ces conseils de dressage pour les aider à acquérir un meilleur comportement.

Un aspect souvent négligé est le comportement du cheval au boxe. Lorsque des personnes participent à mes stages, j’ai l’occasion d’évaluer leurs interactions avec leurs chevaux avant même que le stage officiel ne commence. Après tout, si vous manipulez votre cheval, vous l’entraînez.

cheval au boxe

Développer les bonnes manières dans l’écurie

La plupart du temps, les chevaux sont autorisés à se comporter comme des petits chiens – une perspective plutôt dangereuse pour un grand animal. Certains chevaux frappent la porte du boxe en attendant d’être servi. D’autres « fouillent » leurs propriétaires à la recherche d’une friandise. Ils le font avec une telle persistance et une telle force que la plupart d’entre nous parlerait de brutalité policière si c’était un officier qui le faisait, et non nos chevaux!

Même si votre cheval n’est pas aussi extrême, imaginez comme il serait agréable de l’empêcher de gratter ou de tapper pendant que vous préparez la nourriture. Ou de pouvoir nettoyer le boxe avec votre cheval se tenant calme sur le côté. Je vous garantis que ces séances de travail au boxe se poursuivront et aideront votre cheval à mieux se comporter dans de nombreuses situations. Comme le dit le vieil adage, « On monte le même cheval qu’on mène ».

abonnement entre cavaliers

Le respect du cheval

Commencez par mettre votre cheval libre dans son boxe. Le meilleur moment pour pratiquer cette activité est au retour d’une promenade ou d’une séance de travail. De cette façon, votre cheval sera déjà disposé et concentré. Plus tard, après beaucoup de pratique, notre objectif sera d’avoir un cheval si bien entraîné que même s’il est frais, il répondra toujours correctement.

Munissez-vous d’un objet tel qu’une cravache ou un bâton qui va vous servir d’extension à votre bras pendant que vous travaillez.

Tenez-vous dans l’entrée du boxe avec la cravache vers l’intérieur. Si votre cheval est excessivement agité par la présence de la cravache, vous devez faire un travail au sol dans un espace plus grand pour commencer. Comme le rond de longe ou le manège, pour le familiariser avec la cravache. Tendez la main et touchez le corps du cheval avec l’extrémité de votre cravache. Habituez-vous à vous tenir dans l’embrasure de la porte, ou très près de celle-ci. De manière à ce que votre position vous permette de bloquer la fuite du cheval, mais aussi de sortir rapidement si vous devez le faire.

Les deux plus grands dangers auxquels vous serez potentiellement confrontés sont :

  1. Un cheval qui n’hésite pas à vous écraser pour s’échapper.
  2. Un cheval qui vous donne des coups de pied. C’est là que l’extension de votre bras est utile au début.

Déplacer le cheval

Utilisez l’extrémité de la cravache pour frotter votre cheval sur toute sa surface. Lorsqu’il est à l’aise avec cette technique, vous pouvez passer à l’étape suivante : lui demander de bouger. Gardez à l’esprit que votre objectif final est de pouvoir demander à votre cheval de se déplacer vers un mur choisi, le nez tourné vers le coin. En utilisant uniquement votre langage corporel. Cette technique s’enseigne plus facilement en déplaçant le cheval dans le coin où vous le nourrissez. Mais n’importe quel coin peut fonctionner.

Vous vous souvenez de ce jeu, quand vous étiez enfant, où quelqu’un choisissait un endroit et, pendant que vous marchiez autour les yeux bandés, il vous guidait vers lui en vous disant « tu chauffes » ou « tu refroidis »? C’est ce que nous allons faire avec nos chevaux. Choisissez le coin auquel vous voulez que votre cheval fasse face et le mur contre lequel vous voulez qu’il s’appuie. Commencez à le tapoter (doucement) avec la cravache, en l’encourageant à céder à cette pression en s’éloignant du mur. Si l’avant du cheval doit se rapprocher, touchez le alors sur l’encolure, en rythme, jusqu’à ce que le cheval bouge. S’il se déplace dans la direction souhaitée, récompensez-le en retirant la cravache. S’il bouge dans la mauvaise direction ou pas du tout, continuez à tapoter jusqu’à ce qu’une partie du cheval se rapproche de la direction souhaitée.

Affiner l’entraînement du cheval

Si votre cheval réagit de manière excessive, c’est sûrement un signe que vous le tapez peut-être trop fort ou avec un rythme trop rapide. N’oubliez pas que vous essayez seulement de demander au cheval de bouger. Pas de partir au galop. En revanche, si votre cheval ferme les yeux et apprécie le « massage » gratuit que lui procurent vos tapotements, vous pouvez probablement y aller un peu plus fort. L’entraînement progressera beaucoup plus rapidement si vous avez déjà pratiqué des exercices de déplacements latéraux avec votre cheval à la main.

Une fois que vous avez maîtrisé le déplacement de votre cheval vers un mur, essayez de l’envoyer vers un autre coin. J’aime répartir ces leçons et les utiliser quotidiennement. En changeant de coin, vous obligez votre cheval à réfléchir un peu plus. J’aime pouvoir placer mon cheval contre n’importe quel mur, face à n’importe quel coin, tout en me tenant dans l’embrasure de la porte. Une fois que j’ai fait cela, le cheval lit des signaux si subtils que je peux me déplacer pour nettoyer le boxe. En utilisant simplement mon bras (rappelez-vous que la cravache n’était qu’une extension de celui-ci), je peux dire à mon cheval de passer sur le côté du mur et d’avancer ou de reculer légèrement sans se précipiter vers la porte.

boxe écurie

Avoir une écurie calme et silencieuse à l’heure des repas

Vous pouvez aller plus loin avec cet exercice pour apprendre la patience aux chevaux qui sont indisciplinés pendant l’heure du repas. Vous savez probablement déjà qui sont ces chevaux qui grattent, tapent ou s’appuient sur la porte. Ouvrez la porte, une cravache à la main, et envoyez le cheval se tenir le long du mur du fond. Donnez lui une partie de sa ration – un peu de foin par exemple. Lorsque vous vous approchez du boxe, renvoyez le cheval dans le fond s’il a bougé pendant votre absence. Si vous vous retournez pour sortir et que vous remarquez que le cheval est revenu vers l’avant, repoussez-le vers l’arrière.

N’oubliez pas de travailler depuis l’entrée du boxe et utilisez votre cravache si nécessaire. Répétez cette opération lorsque vous apportez le reste du foin et le grain. Au bout d’un certain temps, vous pourrez éloigner le cheval de l’avant du boxe en le faisant reculer à plusieurs reprises.

Même si votre cheval reste sage à l’heure du repas et respecte votre espace, ces conseils devraient vous aider à établir un langage de communication qui vous permettra de mieux vous comprendre. N’oubliez pas que vous êtes toujours en train d’éduquer le cheval.

Le diagnostic des problèmes avec un cheval

Votre cheval n’a pas besoin d’être parfait. Voici quelques erreurs courantes que je vois:

  • Taper plus fort si le cheval va dans la mauvaise direction. N’oubliez pas d’utiliser le rythme pour dire à votre cheval qu’il va dans la mauvaise direction, et arrêtez de taper pour le récompenser.
  • Ne pas récompenser les petits efforts. Plus vous récompensez chaque petit pas dans la bonne direction, plus votre cheval sera curieux et ouvert à l’apprentissage.
  • Rendre le cheval inquiet ou agité. Si votre cheval s’agite, prenez le temps de le toucher et de le caresser avec la cravache après qu’il a fait un pas correct.
  • Demander trop et trop vite. Récompensez le moindre mouvement dans la bonne direction. Il peut s’agir de tourner légèrement la tête ou de déplacer l’arrière-train vers le mur.