You are currently viewing 8 façons d’économiser quand on a un cheval

8 façons d’économiser quand on a un cheval

  • Post category:Divers
  • Reading time:6 mins read

Lorsque vous avez un cheval, gérer votre argent peut être un véritable défi. Voici quelques conseils pour vous aider à réduire les coûts sans sacrifier la qualité des soins.

Prendre soin des chevaux est un investissement, quelle que soit la façon dont vous utilisez votre partenaire équin. Cependant, il existe des moyens d’économiser de l’argent et de dépenser plus modérément sans nuire à la santé et au bien-être de votre cheval.

Acheter ou louer un cheval?

Avant de prendre la décision d’acheter un cheval, la location peut être une solution temporaire intéressante. Une pension ou une demi-pension sur un cheval de club ou de propriétaire peut vous aider à déterminer si vous êtes prêt à faire face aux coûts et au temps que cela implique.

Une fois que vous aurez ramené votre cheval à la maison, les huit conseils suivants vous aideront à gérer votre argent.

inscription entre cavaliers

1. Etablissez un budget et respectez-le

L’établissement d’un budget est essentiel. C’est un bon moyen de savoir quelles seront vos dépenses, de déterminer quand vous pouvez mettre de l’argent de côté pour les urgences et de garder un œil sur chaque euro qui entre et sort.

2. Méfiez-vous des achats impulsifs

Il est très agréable de faire des achats dans la sellerie, mais vous n’avez peut-être pas besoin de ce licol en cuir supplémentaire ou de ce tapis à strass violet.

Chaque année des propriétaires courent d’un stand à l’autre lors du salon du cheval de Paris, à la recherche du « prochain produit miracle qui va tout arranger ». Mais ces achats frivoles ne sont souvent pas nécessaires, et ils peuvent engloutir des fonds qui pourraient être mieux utilisés par la suite.

3. Faites vos recherches

Il est recommandé de faire des recherches sur les aliments et les compléments alimentaires pour savoir exactement ce dont votre cheval a besoin sur le plan nutritionnel. Le moins cher n’est pas toujours le meilleur à long terme. Beaucoup d’entre eux peuvent être principalement des produits de remplissage et pas beaucoup de l’ingrédient réel que vous recherchez. 

En attendant, il est suggéré de faire le tour des magasins pour connaître le prix du foin, car il est très cher – mais ne faites pas l’impasse sur la qualité. Et bien sûr, assurez-vous de comparer les prix de produits de qualité et de caractéristiques égales. Vous voulez comparer des pommes avec des pommes et non des pommes avec des oranges. Il peut y avoir une raison pour laquelle un producteur de foin vend du foin si bon marché – il peut être de qualité bien moindre ou d’un type complètement différent.

4. Trouvez des professionnels en qui vous pouvez avoir confiance

Les vétérinaires et les maréchaux-ferrants sont d’excellentes sources qui peuvent vous aider à déterminer les besoins de votre cheval. Il est conseillé de rechercher des professionnels ayant fait des études, suivi une formation approfondie et obtenu une certification. Car des professionnels de la santé de qualité vous feront gagner du temps et de l’argent sur le long terme.

Des conseils fiables et honnêtes peuvent non seulement vous faire économiser de l’argent, mais aussi vous épargner de l’anxiété. Je fais confiance à mon propre vétérinaire pour qu’il m’explique ses conseils et me donne les meilleures options afin que je puisse prendre une décision éclairée.

économiser quand on a un cheval

5. Laissez votre cheval vivre aussi naturellement que possible

Beaucoup de prairie avec de l’herbe et du foin de qualité permet d’économiser sur la nourriture et les compléments. Ainsi que sur l’état mental de votre cheval.

Si vous devez mettre votre cheval en pension, posez à l’écurie des questions spécifiques sur les sorties. Par exemple, combien de temps et combien de jours par semaine. Si les chevaux sont nourris selon un calendrier et s’ils sont sortis en troupeau pour favoriser la socialisation.

Si vous êtes prêt à devenir propriétaire d’une propriété, vous pouvez économiser de l’argent en gardant vos chevaux dans vos prairies. En les gardant chez vous pendant certaines périodes de l’année, vous économisez ainsi sur le foin.

6. Faites travailler vos chevaux

En tant que professionnel ou d’un niveau suffisamment élevé, vous pouvez donner des cours d’équitation avec vos chevaux. Ils paient ainsi leurs propres factures.

Une autre option pour aider à payer les factures est de louer votre cheval pour une partie de l’année afin que le locataire prenne en charge une partie des dépenses et du travail.

7. Travaillez aux écuries

Vérifiez auprès de l’écurie où vous êtes en pension si vous pouvez aider pour les tâches quotidiennes. Par exemple, nettoyer la sellerie ou les écuries, faire le pansage, tresser les crinières pour les concours, etc. Ou bien la sortie des chevaux.

Le travail peut également inclure les tâches diverses que le personnel de l’écurie n’est pas en mesure d’accomplir. Comme le nettoyage des toiles d’araignée dans les écuries, le nettoyage du club-house et/ou du salon, le brossage des murs du manège, l’arrachage des mauvaises herbes sous les clôtures, etc.

8. Entretenez votre équipement

En prenant soin de l’équipement du cheval, du harnachement et des vêtements d’équitation, vous pouvez prolonger la durée de vie des articles et éviter de les remplacer aussi souvent.

Ai-je les moyens d’acheter un cheval?

Certaines personnes peuvent se voir offrir un cheval gratuit ou à bas prix et penser qu’elles économisent de l’argent. Mais le coût d’achat n’est qu’un début. L’achat d’un cheval s’accompagne de nombreuses dépenses de suivi pour l’entretien et les problèmes de santé qui peuvent survenir.

L’analyse des chiffres pour déterminer si vous pouvez ou non vous permettre d’acheter un cheval peut être fastidieuse… mais c’est important. N’oubliez pas que ces coûts s’appliquent à un seul cheval en bonne santé et qu’ils varient en fonction du lieu et d’autres facteurs. Parlez aux propriétaires de chevaux et aux fournisseurs de produits et services locaux pour connaître les coûts annuels spécifiques à votre région.

Voici l’ensemble des dépenses auxquelles vous allez être confronté lorsque vous possédez un cheval:

  • Boxe, fourrage et nourriture
  • Soins et frais vétérinaires
  • Maréchalerie
  • Compléments alimentaires
  • Matériel et équipement
  • Entraînement, travail
  • Leçons, coaching
  • Frais de compétition
  • Transport
  • Frais exceptionnels (opération, colique…)

Malgré les dépenses, il est impossible de mettre un prix réel sur les avantages d’avoir un cheval. Mais une gestion intelligente de l’argent peut signifier au final plus de sous sur votre compte en banque!