You are currently viewing Comment Varier l’Amplitude de son Cheval?
  • Post category:Technique & Exercices
  • Temps de lecture :25 min de lecture

Le contrôle de l’amplitude de son cheval est un atout décisif voir indispensable en compétitions de saut d’obstacles. Lors d’un parcours, le cavalier va être confronté à certaines distances entre les obstacles où il va devoir faire varier l’amplitude du galop de son cheval.

Lorsque la distance est courte, il va devoir demander à son cheval de revenir et se rassembler entre les deux obstacles, du coup raccourcir l’amplitude. Lorsque la distance est longue, il va devoir lui demander d’allonger pour couvrir plus de terrain, du coup augmenter l’amplitude.

Jusqu’ici, cela parait simple, mais en pratique cela l’est beaucoup moins. Les chevaux, comme les cavaliers, sont très « mono-cadence ». C’est à dire qu’ils aiment rester dans la même cadence, le même rythme, le même galop. Dès qu’on leurs demande de changer de galop, alors ils perdent le contrôle, l’équilibre, leur position, la décontraction, la rectitude…

Dans cet article, nous allons voir comment utiliser des barres au sol afin de travailler les variations d’amplitude et ainsi battre tout le monde en concours!

victoire cavalier cheval

Mesurer la distance entre deux barres

Avant de commencer les exercices de barres au sol, il faut tout d’abord correctement placer les barres avec les bonnes distances afin de réaliser le travail souhaité.

Dans le tableau suivant, vous avez la distance en mètres entre deux barres et le nombre de foulées qui correspond. Ce nombre standard est à réaliser dans un galop de travail moyen pour un cheval. Ce n’est pas un galop de parcours, qui est plus élevé.

Distance (mètres) 14 17 20 23
Nombre de foulées4567

❗❗ Attention : Ces distances sont à utiliser à l’entrainement sur des barres au sol ou des cavalettis. Ne les utilisez pas pour vos distances en parcours.

En fonction de la taille et de l’amplitude de votre cheval, vous êtes libre de modifier ces distances. Pour un poney, vous pouvez enlever un à deux mètres, pour un grand cheval ou un jeune peu expérimenté, vous pouvez rajouter un à deux mètres.

Il faut savoir que le nombre de foulées dans ces distances est un nombre standard, il ne faut pas y prêter tant d’importance que ça. En fonction de votre cheval, de son expérience, de la vôtre et du travail que vous voulez réaliser, le nombre de foulées va varier. Nous allons d’ailleurs voir cela tout de suite avec les exercices à suivre.

Varier l’amplitude du cheval entre deux barres

Vous êtes enfin prêt, vos barres au sol sont correctement placées avec les bonnes distances, votre cheval est échauffé et vous aussi. Maintenant, nous allons voir comment aborder le travail d’une distance entre deux barres au sol.

1. Définir un plan d’action

Tout d’abord, il est primordial, dans tout exercice que vous voulez réaliser avec votre cheval, de savoir ce que vous voulez faire. Il faut toujours avoir préparé un plan d’action au préalable.

Il est plus instructif de prendre une mauvaise décision et d’apprendre de son erreur, plutôt que de se lancer sans préparation et sans prise de décision.

Le fait de faire un plan d’action est fondamental, selon moi, pour tout cavalier. Peu importe son niveau, son âge, son expérience, il faut en permanence savoir ce que l’on va faire si on veut bien le faire. Faire un plan d’action requiert de la préparation mentale, c’est un sujet beaucoup trop long pour l’aborder maintenant. Si vous êtes intéressé, vous pouvez commander le guide « Travail à l’obstacle » qui en parle un peu plus en détails. Dans des publications futures, nous aborderons certainement à nouveau ce sujet.

plan d'action en équitation

Avoir un plan d’action signifie savoir ce que l’on s’apprête à réaliser avec son cheval. Cela ne doit pas forcément être tout ce que vous allez faire, mais peut-être seulement les prochaines 30 secondes, ou les prochaines 2 minutes, 5 minutes, 10 minutes…

Par exemple, je veux sauter un parcours d’obstacles avec mon cheval, avant de me lancer, je prépare mentalement tout ce que je m’apprête à faire avec mon cheval :

  • Je pars au galop dans un bon rythme de parcours
  • Je contrôle que mon cheval réponds à mes aides : j’allonge, je ralentis, je fais une volte serrés, je repars en avant…
  • Je regarde le premier obstacle, me dirige vers celui-ci et commence à préparer le saut
  • La distance entre les obstacles 4 et 5 est un peu en avant, donc je dois penser à garder mon cheval bien tendu et dans le rythme
  • etc…

Vous avez, je pense, compris à quoi correspond un plan d’action. Cela paraît logique et normal de faire cela et pourtant la plupart des cavaliers ne le font pas! Ils se lancent dans un parcours sans avoir aucune idée de se qu’ils doivent faire! Et évidemment, souvent cela ne se passe pas très bien ou alors il faut remercier son cheval qui sait, lui, le travail qu’il a à faire.

2. Exercice : Deux barres au sol en ligne droite

Revenons à notre exercice de barres au sol. Nous avons une distance de 17 mètres par exemple, ce qui correspond à 5 foulées dans un galop de travail moyen pour un cheval. L’objectif va être différent selon le cheval que vous montez : son âge, son expérience, sa taille, son amplitude; et il sera également différent selon votre niveau d’équitation et ce que vous souhaitez demander à votre cheval ce jour-ci.

exercice de barres au sol

Pour vous aider à comprendre jusqu’ou vous pouvez aller dans l’exercice avec votre cheval, nous allons attribuer différents niveaux de difficulté à ce dernier.

1️⃣ Niveau facile

A ce niveau, nous allons simplement nous appliquer à franchir la ligne des deux barres au galop de travail moyen, c’est à dire en 5 foulées. L’important est de pouvoir répéter cela correctement encore et encore, 5 fois, 10 fois, 20 fois, à main droite et à main gauche.

Ce genre d’exercices est très utile pour apprendre à compter vos foulées. Bien que cela, en parcours et en concours surtout, ne doit pas être une priorité. Personnellement, j’attache plus d’importance au sentiment de distance de loin et dans la zone d’abord plutôt qu’au nombre de foulées. Il devient plus difficile de garder de sentiment et sa concentration lorsqu’on est focalisé à compter ses foulées.

Pour réaliser l’exercice correctement, trouvez votre galop de qualité pour franchir la distance, ici un galop de travail moyen. Puis présentez vous bien droit et au milieu de la ligne et pensez à conserver un galop régulier dans la zone d’abord, entre les deux barres et après la deuxième barre. Que vous sautez une barre au sol ou un obstacle à 1m50, vous devez toujours être très exigeant sur le tracé, le contrôle et votre position.

Lors du franchissement d’une ligne, vous devez en permanence obliger votre cheval à rester droit et au milieu des obstacles. Pour vous aider, vous pouvez placer des couloirs de barres le long de la ligne, avant le premier obstacle puis entre les deux sauts et à la réception du deuxième par exemple. Ainsi, les couloirs canaliseront d’eux mêmes votre cheval en ligne et vous devriez moins intervenir.

2️⃣ Niveau intermédiaire

Ce niveau de l’exercice ne doit être abordé seulement si vous maitrisez déjà bien le niveau facile. A ce niveau, nous allons faire varier l’amplitude du cheval et donc le nombre de foulées entre les deux barres au sol. Nous allons seulement faire varier le nombre de plus ou moins une foulée, ici dans notre exemple avec une distance de 17 mètres et donc 5 foulées dans un galop de travail moyen, nous allons chercher à faire :

  • 4 foulées longues en allongeant le galop
  • 6 foulées courte en rassemblant le galop
Distance (mètres) 14 17 20 23
Nombre de foulées3 à 54 à 65 à 76 à 8

Lorsque vous voulez enlever une foulée, c’est à dire allonger le galop pour faire une foulée en moins dans la ligne, préparez de loin votre galop en prenant davantage d’amplitude. Il ne sert à rien d’avoir énormément de vitesse ou d’aller à « fond la caisse ». Vous avez seulement besoin d’augmenter l’amplitude de votre cheval suffisamment pour retirer une foulée dans la ligne. En gros vous allez passer d’une amplitude de galop de 3 mètres à 3,50 mètres, ce qui n’est pas une énorme différence.

exercice avec deux barres au sol

Donc, préparez de loin votre galop, puis gardez un galop régulier dans la zone d’abord tout en trouvant une place facile et dans le mouvement sur la première barre au sol. Ainsi, vous n’aurez que très peu besoin d’agir dans la ligne. Si vous venez trop doucement ou trop près de la première barre, alors vous serez obligés de pousser votre cheval fort en avant pour faire la distance voulue. Si vous venez vraiment trop fort et trop grand sur la première barre alors vous serez obligé de freiner votre cheval dans la ligne.

Lorsque vous vous entrainez à franchir des lignes avec des distances longues ou en avant, veillez toujours à vérifier le contrôle à la fin de la ligne. En effet, lorsque l’on demande à son cheval d’allonger son galop, on peut se retrouver en difficulté lorsqu’on lui demande ensuite de revenir. Donc après avoir passer la deuxième barre au sol, dans la ligne droite, recontrôlez votre cheval pour retrouvez votre galop de travail. Vous pouvez aussi vous imaginer qu’après la distance en avant, vous ayez une distance courte et du coup demandez à votre cheval de venir se rassembler dès la réception de la deuxième barre.

Lorsque vous demandez à votre cheval de rajouter une foulée, c’est à dire rassembler le galop pour faire une foulée en plus dans la ligne, commencez aussi de loin à préparer votre galop rassemblé et à raccourcir l’amplitude de votre cheval.

Près de la zone d’abord, gardez un galop régulier et essayez de trouver une place légèrement plus près de la première barre tout en gardant votre cheval un peu plus fermé. Si vous franchissez la première barre trop vite ou alors avec un cheval trop ouvert, alors vous serez obligé de freiner assez fort dans la ligne. Donc pensez vraiment à agir et préparer de loin votre galop et votre ligne et soyez très rigoureux sur votre position lorsque vous demandez à votre cheval de se rassembler.

Pratiquer au maximum des exercices simples que vous maîtrisez et les améliorer jusqu’à la perfection plutôt que de vouloir faire trop difficile et accumuler les erreurs.

3️⃣ Niveau expérimenté

Ce niveau le plus élevé de l’exercice correspond en fait au même niveau précédant mais en augmentant le nombre de foulées à enlever ou à rajouter dans la distance. Donc, en augmentant beaucoup la difficulté de l’exercice.

Encore une fois, le niveau de difficulté de l’exercice peut vraiment varier en fonction de votre cheval, de vous et de ce que vous souhaitez travailler. Je vous conseille de pratiquer au maximum des exercices simples que vous maitrisez et les améliorer jusqu’à la perfection plutôt que de vouloir faire trop difficile et accumuler les erreurs.

Dans le tableau suivant, vous pouvez voir la variation du nombre de foulées qu’il est possible de réaliser dans les distances. Lorsque vous faites ce genre d’exercices, veillez à augmenter la difficulté progressivement. Tout d’abord vous allez rajouter une foulée par exemple, puis deux, puis trois.

Distance (mètres) 14 17 20 23
Nombre de foulées3 à 63 à 84 à 94 à 10

Varier l’amplitude du cheval entre trois barres

Maintenant, nous allons rajouter une troisième barre au sol et voir comment nous pouvons nous entrainer à faire varier l’amplitude de son cheval.

A lire aussiSauter un obstacle isolé

1. Préparation

Il s’agit, en fait, de franchir deux distances en ligne droite à la suite. Vous pouvez garder les mêmes distances entre la première et deuxième et entre la deuxième et troisième barre. Mais vous pouvez également avoir deux distances différentes et donc un nombre de foulées au galop moyen qui sera différent sur les deux distances. Voyons quelques exemples de dispositifs dans le tableau suivant :

Distance (mètres)Nombre de foulées
(au galop moyen)
Distance A175
Distance B175
Distance A144
Distance B206
Distance A175
Distance B144

Vous pouvez voir dans le tableau que je met simplement deux distances standards à la suite. Le plus classique et aussi le plus simple pour commencer est de mettre deux distances identiques, par exemple deux fois 5 foulées, ou deux fois 6 foulées. Ensuite, libre à vous de choisir d’autres configurations.

2. Exercice : Trois barres au sol en ligne droite

Cet exercice avec trois barres au sol en ligne droite correspond exactement à l’exercice précédent avec deux barres répété deux fois de suite. Le but est donc de franchir correctement deux distances à la suite. Comme nous avons pu le voir avec l’exercice avec deux barres au sol, il existe plusieurs niveau de difficulté. Ce sera la même chose avec cet exercice là. C’est donc à vous d’adapter la difficulté en fonction de votre cheval, de votre niveau et du travail recherché.

1️⃣ Niveau facile

A ce niveau de difficulté, nous allons chercher à franchir la ligne correctement dans un galop de travail moyen, sans chercher à faire varier l’amplitude de notre cheval.

Comme nous l’avons vu pour le franchissement de deux barres, il est important de préparer au loin son galop, de conserver un galop régulier dans la zone d’abord et entre les barres au sol. Veillez à rester bien droit et bien au milieu des barres.

2️⃣ Niveau intermédiaire / expérimenté

A ce niveau de l’exercice, nous allons demander au cheval de modifier son amplitude et donc de rajouter ou d’enlever une foulées dans les distances. Comme il s’agit de deux distances à la suite, vous allez donc pouvoir faire varier vos demandes et donc augmenter la difficulté de l’exercice. Vous pouvez demander à votre cheval de se rassembler sur les deux distances, ou d’allonger sur les deux, ou bien d’allonger uniquement sur la première distance puis de se rassembler sur la deuxième …

exercice avec trois barres au sol

Pour commencer, vous pouvez franchir la ligne des trois barres au sol en rajoutant une foulées à chaque fois dans les deux distances, donc en rassemblant le galop de votre cheval sur toute la ligne. Ensuite, vous pouvez franchir la ligne en enlevant une foulée par rapport à votre galop moyen, donc vous allez devoir allonger le galop de votre cheval. Par exemple, dans une lignes avec deux distances à 17 mètres, ou 5 foulées normales, vous allez faire la première fois 6 et 6 foulées, puis la deuxième fois 4 et 4 foulées.

Vous pouvez répéter cet exercice un certain nombre de fois jusqu’à être capable de passer d’un galop rassemblé à un galop allongé (et vice versa) en toute fluidité et décontraction. Tant que vous ne maitrisez pas cela correctement, je vous conseille de ne pas compliquer davantage l’exercice.

Lorsque vous maitrisez le passage de la ligne de barres au sol au galop rassemblé et au galop allongé, nous allons maintenant pouvoir augmenter la difficulté de l’exercice. Nous allons ici, demander au cheval de modifier son amplitude dans la ligne, d’une distance à l’autre. C’est à dire que l’on va franchir la première distance dans une amplitude de galop précise puis, au niveau de la barre du milieu, nous allons demander au cheval de modifier son galop afin de franchir la deuxième distance dans une amplitude différente.

Par exemple, vous passez la première distance dans un galop moyen, puis la deuxième dans un galop rassemblé. Ou l’inverse. Ou bien , passer la première distance dans un galop allongé, puis la deuxième dans un galop rassemblé. Ou encore l’inverse. Les possibilité sont assez nombreuses, à vous d’augmenter progressivement la difficulté et de vous adapter en fonction du résultat. Attention par contre! Il est important de toujours savoir à l’avance ce que vous prévoyez de faire, souvenez vous du premier chapitre sur le plan d’action.

En général, il est plus simple de demander au cheval d’allonger son galop que de le rassembler. Donc ne vous attendez pas à réussir immédiatement des variations d’amplitude allongée rassemblée, sauf si vous avez un dressage très avancé de votre cheval. Donc, augmentez progressivement la difficulté dans les variations d’amplitude. Commencez par ne varier l’amplitude de votre cheval que sur une des deux distances et passez l’autre au galop de travail moyen.

Par exemple, franchissez la première distance au galop allongé, en faisant une foulée en moins, puis redressez vous et rasseyez vous au niveau de la deuxième barre afin de rassembler légèrement votre cheval et franchir la deuxième distance au galop moyen en faisant le contrat de foulées standard. Si cela est bien maitrisé, alors vous pouvez demander à votre cheval de revenir et se rassembler davantage et ainsi rajouté une foulée en plus dans la deuxième distance.

L’exemple inverse, est de franchir la première distance au galop rassemblé, donc en faisant une foulée en plus, puis au niveau de la deuxième barre, demandez à votre cheval d’allonger son galop et d’aller légèrement en avant et franchissez la deuxième distance au galop moyen en faisant le contrat de foulées standard. Si cela est bien maitrisé, alors vous pouvez demander à votre cheval d’augmenter davantage et plus rapidement son amplitude de galop et ainsi faire une foulée de moins dans la deuxième distance.

enfant sur cheval

Nous avons vu dans cet article comment travailler la variation d’amplitude en ligne droite en utilisant des barres au sol. Ce sont des exercices très utiles pour tous niveaux de cavaliers et de chevaux, attention toutefois, à ne pas vouloir demander trop vite et trop difficile à votre cheval (ou à vous). Comme je l’ai déjà dit, il vaut mieux maitriser des choses simples à la perfection que multiplier les erreurs sur un exercice compliqué.